En cours de lecture
Une maison d’hôtes plongée dans l’art

Une maison d’hôtes plongée dans l’art

En plein cœur de la vieille ville d’Avignon, au pied du Palais des Papes, Gilles et Amaury ont conçu leur maison d’hôtes comme un endroit qui leur permet de partager une passion de l’art sous toutes ses formes. Demeure au passé millénaire, La Divine Comédie vient tout juste d’ouvrir ses portes.

« C’est une grande maison de famille, ouverte à tous », c’est ainsi que Gilles Jauffret et Amaury de Villoutreys définissent leur maison d’hôtes située à Avignon. Depuis sa fondation, cette demeure a toujours été un « carrefour de rencontres » . Successivement, Livrée du cardinal Amédée de Saluces au XIVè siècle, immeuble d’habitation au XIXè siècle, Centre d’études Linguistiques au début des années 80, studio de radio de France Culture… Elle a vu défilé entre ses murs des milliers de gens de tout horizon. Achetée en 2010, les propriétaires ont entièrement repensé le bâtiment et les jardins. « Nous voulions que la maison retrouve une élégance du XIXè siècle. Trouver une justesse pour faire en sorte que la rénovation ne se voit pas. », explique Gilles.

Intime et confidentiel

« Le jardin constitue la pièce principale de La Divine Comédie. C’est le plus grand jardin privé d’Avignon» , poursuit le maître des lieux. Caché derrière de hautes murailles, il y a 100 essences différentes plantées dans ce havre de paix. Un bassin de nage et un spa permettent de se prélasser tout en admirant la vue sur le Palais des Papes.

Ici, tout est conçu pour être tranquille en toute intimité, comme en témoigne la Folie. Éclairé à la bougie, cet espace de bien-être met à disposition hammam, sauna, douche et chromothérapie. Dernière surprise, une Orangerie destinée à des événements privés. Composée d’une verrière, elle est ornée d’une tapisserie d’Aubusson dans les tons verts et bleutés.

Invitation à la curiosité

L’intérieur de la maison entraîne les hôtes dans un labyrinthe où chaque pièce est une promesse de découvertes, placée sous le signe de l’art. Partout, le contemporain se mêle subtilement à l’ancien. Le jardin d’hiver et les 2 salons dévoilent une collection d’œuvres d’art qui va du XVIIè au XXè siècle ainsi qu’une bibliothèque dédiée à la décoration et aux objets d’art. « Nous détenons même un petit musée, à notre niveau, sur Avignon », confie Gilles. Avec Amaury, ils ont rassemblé une collection d’œuvres picturales consacrée à la ville, autrefois celle du Palais des Papes.

Chaque chambre est une invitation à voyager dans un univers unique. La Suite Venise, ornée d’une collection de 40 gouache représentant différentes vues architecturales de la cité lacustre, emmène ses hôtes en Italie. La Suite Naples arbore une collection de gouaches du Vésuve en éruption. Le moderne et l’ancien fusionne, à l’instar du lit à baldaquin daté du XVIIIè siècle qui se marie avec la tête de lit design dessinée par Gilles. Dans la Suite Aphrodite, un paravent 18ème siècle d’esprit Vernet et un lit rond poussent à la paresse. Enfin, les Suites, Anatole et Consul, contrastent avec un esprit orientaliste. Dépaysement garanti !

Cet article vous a plu ? Découvrez une maison d’hôtes à la décoration chaleureuse !

Haut de page
cookie