En cours de lecture
Une maison de maître en Charente

Une maison de maître en Charente

L’histoire débute il y a 13 ans, lorsque Daniele quitte l’Allemagne pour venir vivre sur la côte atlantique. Ses enfants ayant déserté la maison pour de longues études, Daniele vend sa maison à Hambourg et place ses meubles dans un garde-meuble pour réaliser ses rêves en France. « Femme aventurière, mais aussi une mère passionnée, d’un jour à l’autre je suis devenue une femme libre », nous confie-t-elle. Cap sur la côte atlantique qu’elle choisit pour son climat et sa nature préservée.

Daniele visitera de nombreuses maisons pendant 2 ans. Un jour, un ami lui montre cette propriété. Une visite, un coup de foudre, un appel à la banque, une seconde visite et, deux semaines plus tard, le compromis était signé !

La cuisine traversante a été aménagée comme une grande pièce à vivre et profite des deux côtés du jardin. Fourneau la Cornue, mobilier chiné chez emmaüs, lustre sia.
Les portes ouvertes sur les pièces en enfilade offrent une belle perspective sur le rez-de-chaussée.

La situation de la maison est unique, en sortie de village. On y entre par un portail ancien pour découvrir une façade sobre en pierre de taille et une vaste vue sur la campagne. Le parc est grand sans être immense et la maison reste proche du entre du village et de son église romane. La proximité de Bordeaux permet aux proches de Daniele de lui rendre visite facilement et de profiter des plages de la Gironde et de la mer.

La cheminée en brique d’origine a été conservée et contraste avec les blancs des murs, du sol et du mobilier. Une collection de vaisselle, blanche aussi, anime un petit bureau ancien, chiné dans un vide-grenier.
Une belle rosace découpée en céramique marque l’entrée et ses tonalités répondent au bois ancien de l’escalier qui mène aux chambres.

Cette ancienne propriété viticole style maison de maître du XIXe avec ses dépendances n’était pas restaurée mais, grâce à son imagination, Daniele a tout de suite vu son potentiel. Avec son compagnon, elle se met en quête de matériaux anciens et d’éléments de décoration à son goût pour la transformer tout en conservant l’authenticité du lieu caché par une décoration des années 50 !

Le parc était massacré par le grillage des poulaillers et de petites plantations à gauche et à droite. Les magnifiques arbres centenaires et les essences rares avaient presque disparu dans un fouillis indescriptible. Trois ans de restauration complète de la maison et de ses dépendances ont été nécessaires pour réaliser le projet : garder le caractère ancien d’une belle demeure avec ses pierres apparentes, de jolies poutres et donner de l’espace, du volume, de la lumière dans les dépendances.

La belle pierre de Charente laissée apparente ajoute charme et authenticité. Canapés chinés et blanchis par la propriétaire.
Esprit thermes romains avec cette baignoire d’angle qui a été habillée de pierre en écho aux murs.

Aujourd’hui, la redistribution des lieux permet d’accueillir en toute indépendance la famille, les amis des quatre coins du monde et les quatre enfants adultes avec leurs familles et leurs amis. Une des dépendances est devenue « la grande salle » où ont été organisées de grandes fêtes familiales et qui est maintenant devenue un atelier pour restaurer les objets chinés sur les brocantes. « Je ne regrette pas le courage qu’il m’a fallu pour réaliser mes rêves dans cette contrée, déclare Daniele. Cette maison offre tellement de possibilités qui m’ont donné beaucoup de plaisir et apporté un grand bonheur. »

Coin bureau pour retrouver le temps des vacances le plaisir d’écrire. Mobilier et bibelots chinés chez emmaüs.
La chambre des propriétaires au premier étage est toute de blanc vêtue invitant au repos. Linge ancien de famille, mobilier et accessoires chinés en brocante et passés à la peinture blanche pour créer une belle unité.

Ce reportage vous a plu ? Découvrez une maison en Provence au style romantique !

Haut de page
cookie